Porte carte

Une étude fait ressortir que 88% des cartes de visite distribuées sont jetées en moins d’une semaine, et que parmi les 12% conservés, bien peu sont enregistrées dans un système propre à les rendre vraiment utiles et facilement accessibles. Pour autant comme-nous à la veille d’un changement de paradigme. Rien n’est moins sûr !

La première occurrence des “cartes de visite” a été enregistrée en Chine au 15ème siècle. Les commerçants et hommes d’affaires fortunés y créèrent les première cartes d’affaires pour annoncer leur intention de rencontrer une autre personne. Les serviteurs recueillaient les cartes auprès de visiteurs potentiels, et les hommes d’affaires examinaient les cartes du jour pour déterminer qui ils allaient rencontrer.

En France, sous Louis XIII, tout marchand ayant boutique à Paris avait sa “carte d’adresse” pour que le client se souvienne de lui. L’une des plus anciennes cartes connues date de 1622, celle de “Georges Marceau, chapelier, à l’enseigne de l’Escharpe Blanche”, pont Notre-Dame à Paris.

Par la suite, les cartes de visite (aussi appelées cartes d’appel ou de compliments) gagnent en popularité auprès de l’aristocratie. Souvent très décoratives, ces cartes ne portaient que le nom de la personne. Leur utilisation était régie par un système sophistiqué de règles et d’étiquette.

Laisser sa carte de visite chez un ami était une façon d’exprimer son appréciation pour un dîner, d’offrir ses vœux à un malade ou simplement de dire bonjour. Si le destinataire “n’était pas à la maison”, un domestique acceptait la carte et la déposait sur un plateau d’argent dans le hall d’entrée. A l’époque victorienne, un plateau rempli de cartes était comme les médias sociaux, une façon de se montrer et de savoir qui faisait partie de son cercle social étendu. Souvent les cartes des personnes les plus riches ou les plus influentes étaient affichées en haut de la pile pour impressionner les futurs visiteurs.

Ces cartes étaient si importantes que la position d’une personne dans la société pouvait en dépendre : une carte mal faite pouvait être un désastre pour le porteur, tandis qu’une carte pleines d’esprit et bien conçue pouvait l’aider à gravir les échelons de la vie sociale.

Et vous, avez-vous une carte de visite?

Source ici

4 résultats affichés

4 résultats affichés